🌸 Covid-19 : Nous continuons à vous livrer une sélection spéciale de sacs 🌸

0

Votre panier est vide

Le Direct II : votre sac colombien en cours de finalisation

février 20, 2020

Le Direct II : votre sac colombien en cours de finalisation

Une tisserande Wayuu a terminé
de crocheter votre sac mochila  

 

Bienvenida dans la phase finale de votre rendez-vous en terre colombienne Wayuu.
 
Depuis Riohacha, Jeanne a traversé le désert de La Guajira pour retrouver les communautés Wayuu isolées et découvrir votre précieuse mochila, entièrement finalisée.
 
 

Jeanne dans le désert de La Guajira pour Mazonia

 

Revenons sur sa naissance, sa croissance et ses premiers pas vers vous...

À l'aide d'un crochet et des pelotes de fils, l'artisane Wayuu a commencé votre sac mochila par le fond, communément appelé le "plato".

Elle a choisi elle-même le motif, il vous est donc réservé. Le dessin constitue un message, une signature, un lien personnel entre vous et la femme Wayuu. Crocheter une mochila représente un exercice d'ordre méditatif chez les amérindiens Wayuu.
Pour choisir le motif de votre sac colombien, la tisserande s'inspire de la nature, de son environnement, de ce qu'elle ressent sur le moment présent.

 

sac colombien Mazonia et une femme Wayuu
Sur la photo :
le sac colombien Adriano

Le soleil, les étoiles, et les astres en général, tiennent une place de choix dans la symbolique Wayuu car ils sont omniprésents.

En effet, le désert de La Guajira est gardé au chaud toute l'année par un soleil tapant, et la nuit offre une voie lactée étincelante grâce à l’absence d'électricité dans les rancherias Wayuu (nom des campements). Les femmes Wayuu y crochètent sur place les sacs colombiens. Ne soyez pas surprises de retrouver un peu de sable encore chaud dans votre mochila Mazonia à sa réception...

 

Désert de la Guajira en Colombie

Petit à petit et en spirale, l'ouvrage progresse d'un seul tenant jusqu'en haut. Aucune couture ne relie ainsi le fond et le corps de votre sac colombien. Cette mochila en devient d'autant plus résistant !

sac colombien et sa tisserande Wayuu

Sur la photo : le sac colombien Alvaro

sac colombien au crochet par MAZONIA

Sur la photo : le sac colombien Tiago

Il a fallu en tout 13 pelotes de fils pour réaliser votre mochila Wayuu, ce qui correspond à près de 2,6km de fil.

sac colombien Mazonia et son artisane
Sur la photo : le sac colombien Adriano


Votre sac colombien Mazonia a peu à peu pris de la hauteur au fil des semaines. La tisserande Wayuu y a enfin accroché une bandoulière, réalisée au métier à tisser. Elle est assez large car les Wayuu doivent pouvoir poser la bandoulière du sac sur le front, et ainsi porter de lourdes charges sur leur tête. Une vraie garantie de confort !

sac colombien Mazonia avec l'artisane wayuu

Sur la photo : le sac colombien Rivero


La bandoulière de la mochila est généralement tissée par les hommes Wayuu, qui choisissent eux-même le motif. Et oui, une double surprise créativevous attend à la réception : le fond ET la bandoulière !

mochilas Mazonia chez les artisanes Wayuu


Le crochetage de mochila Wayuu est un savoir-faire transmis de génération en génération, de mère en fille. Il correspond à un trésor culturel et artisanal.

MERCI de soutenir ce savoir-faire si précieux.

Fond d'une mochila Mazonia

 

Ethiquement,

Jeanne & Daphnée.

Retour au shop d'artisanat colombien Mazonia


1 Réponse

PoheYFciXLsvSZUN
PoheYFciXLsvSZUN

mars 15, 2020

nPHueTBMN

Laisser un commentaire

Recevez nos actus :